Municipalité

Associations & Artistes

Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Associations

Artistes Peintres

Associations - Agir pour le Patrimoine et la Connaissance - APACO


logoapaco.jpeg

 

AGIR pour le PATRIMOINE et la CONNAISSANCE

                    Maison des Associations

                               2, Place de l'église  54560 Fillières

                                      

                    

Les buts de l'association créée le 28 août 2002 sont les suivants :

Le Patrimoine :  restaurer et entretenir les monuments ou pierres gravées - assurer la bonne conservation des écrits, documents, cartes anciennes ou collections de photos (+de 1000) et autres archives - permettre au public intéressé de consulter des documents et effectuer des recherches concernant les témoignages du passé de la vie de notre village.    

La bibliothèque :  mettre à la disposition des villageois et des écoliers, plus de 2000 livres dont une partie en provenance de la bibliothèque départementale - organiser tous les ans un concours de calligraphie et de dessin.

La médiathèque :  grâce à notre adhésion à la Fédération Lorraine des clubs Microtel, mettre à la disposition des élèves du Regroupement Pédagogique Intercommunal de Fillières - Ville aux Montois, une quinzaine de P.C. et de deux imprimantes ainsi que des CD rom et DVD de soutien scolaire, éveil, culture et découvertes.

 

Composition du Conseil d'Administration :

Président  :                                   Michel LENOIR                    03.82.25.01.16

Vice-Président Patrimoine :          André LEBAN

Vice-Présidente Bibliothèque :     Marie Claire TRESSON      03.82.25.00.05

Secrétaire :                                    Michèle DEFLANDRE

Secrétaire Adjoint :                        Anne LEFONDEUR

Trésorier :                                      Christophe HERRERAS

Trésorier Adjoint :                          

Administrateurs: G. BOSSO - S. BRISSETTE - G. DEFLANDRE - L. FRANTZ -  F. HERBAYS  - JL. HOTTIER  - MF LENOIR - Y.  RENARD - P. THIRION - J.P. VALLE

Commissaire aux compte :  Marie Madeleine THIRION

 Forte de ses 92 membres dont 45 cotisants, l'association se maintient dans ses trois secteurs d'activités.

L'assemblée Générale s'est tenue le 29 janvier 2015, lors de celle-ci le Président a conclu son rapport moral par ces mots :
"Je voudrais ici, à présent vous remercier : -Vous les adhérents, qui faites vivre l'association. - Vous les membres actifs, qui avez depuis des années collaboré avec passion à un but commun : la réussite de la commémoration du centenaire de la Bataille des Frontières. - Vous les bénévoles, qui avez su répondre présents pour nous venir en aide au moment où nous en avions besoin.
Tout çà pour vous dire que je suis fier d'être votre président, car vous êtes la seule et unique ressource indispensable de notre association. Merci.

Agenda 2015

Ravalement des croix de chemin ainsi que des plaques allemandes, en vue de la matérialisation du chemin de mémoire.
Finition du plan de la commune et des textes explicatifs de concernant l'implantation des vestiges de la grande guerre
Installation de la figurine du "Pioupiou" au carrefour en haut de village.
Manifestation du 22 août avec l'inauguration de la table d'orientation à la nécropole nationale de Fillières
Tourisme de mémoire avec la visite du musée de Gravelotte, et de la citadelle de Verdun et du Centre Mondial de la Paix.
Concours de calligraphie ayant pour thème la vie des écoliers durant les années de guerre

                                                                     -----oooOooo------

 Le samedi 22 août nous avons commémoré le 101ème anniversaire de la Bataille des Frontières.
Le défilé emmené par les porte-drapeaux et la troupe des "Chierothains" avec ses 2 pioupious en tenue garance, son soldat bleu horizon et casquette rouge, 3 infirmières,  
1 infirmier, 3 femmes en robes et chapeaux d'époque ainsi qu'un homme galant avec son petit garçon,ont donné des couleurs à cette cérémonie.

Les enfants ont posé la flamme du tombeau du soldat inconnu au pied du monument aux morts.
Après l'appel aux morts et les allocutions du maire, du président de l'A.PA.CO, et du sous-préfet ;
sous l’égide de J.P. Valle et H. Fichant  les personnalités représentatives qui ont participé soit à son financement soit à son l’élaboration, ont déposées délicatement chacune un émaux sur la table d’orientation :

Etat : S/Préfet : Proisy

Conseil Général : A. Casoni

Fillières : F. Herbays

Serrouville : G. Legendre

Audun le Roman : Y. Paris

Mercy-le-Haut/Boudrezy : H. Lebrun

Joppécourt : A. Lenénan

Ville-au-Montois : M.J. Dufour

Bazailles : P. Moscatto

Boismont : R. Marchal

Morfontaine : Mme Lechevalier

AMC : Mme Cavigli

AMC Filières : G. Bosso

Agir pour le Patrimoine et la Connaissance (A.PA.CO) : M. Lenoir

A.S.C. : C. Herreras

S.B.M. Parc Eolien : P. Thrion

B. Sartori : Référent national du Service des Armées

R. Bécourt-Foch

H. Lebrun : écrivain spécialiste de la bataille de Mercy-le-Haut




Explications de la tactique militaire ?  Non les zones d'impacts au lieu dit "le gros hêtre"des obus de l'artillerie francaise basée à Joppécourt 

 

Pourquoi cette table d’orientation ?        

Tout simplement pour permettre aux descendants des soldats tués lors du combat du 22 août 14 de situer exactement sur le Champ
 de Bataille l’endroit où leurs ancêtres donnèrent leur vie pour la patrie.

Ce travail de reconstitution du champ de bataille qui va de Serrouville à Boismont, a demandé plusieurs mois de recherches méticuleuses pour arriver à synthétiser la marche des deux armées, et les emplacements au plus fort de la bataille.

Même si l’affrontement n’a duré que 12  ou 13 heures, les avancées et reculades des divers régiments ont donné du fil à retordre aux initiateurs du projet.

Nous souhaitons remercier particulièrement M. Hubert Lebrun, petit-fils de l’ancien Président de la République, qui nous a aplani bien des difficultés dans le positionnement de l’armée allemande et de la bataille de Mercy le Haut.

Ce plan sera le passage obligé pour qui souhaite comprendre et s’imprégner des lieux, avant d’aller se recueillir dans le cimetière.

Cette table d’orientation permettra de mieux saisir dans quelles conditions les forces en présence se sont heurtées à l’ennemi, devant un panorama l’invitant à balayer du regard le large champ de bataille.

L’association agir pour le patrimoine et la connaissance remercie tous les organismes publics, sociétés civiles, associations qui ont participées financièrement à sa réalisation et toutes les personnes qui ont collaboré, participé, et travaillé à son élaboration.

(Ces émaux seront définitivement collés après une modification technique. Un fac-similé est mis en place)


La cérémonie s'est poursuivie au cimetière civil, où a été découvert le Chemin de Mémoire de Fillières.
Celui-ci est le trait d'union entre la Frontière de la Lorraine annexée et les dix autres chemins de mémoire  qui vont pour le moment jusqu'en Belgique.
C'est un circuit indispensable pour qui veut marcher sur les traces d'un combattant de la grande guerre.



Le Chemin de Mémoire est bien encadré par la troupe des "Chièrothain"
en tenues d'époque.

Pourquoi ce chemin de mémoire ?

 

En 2013 nous avons appris que 10 chemins de mémoire transfrontaliers étaient en cours de réalisation, sur 80 kms de long  qui partaient de Tintigny en Belgique en passant par Dun-sur-Meuse pour s’arrêter à Ville- au-Montois.

Après avoir interpelé divers opérateurs pour nous raccrocher à eux, sans résultat, l’association Agir pour le Patrimoine et la Connaissance a décidé de réunir les 9 communes avoisinantes pour créer «  l’intercommunalité du chemin de mémoire de la frontière de la Lorraine Annexée, sachant que les pioupious le 22 août 1914, n’ont pas arrêté le combat à Ville-au-Montois ! Les maires des communes de Serrouville, Audun-le-Roman, Mercy-le-Haut/Broudrezy, Joppécourt, Ville-au-Montois, Bazailles, Boismont  Morfontaine et Fillières ont adhéré à cette idée.

La difficulté est de trouver des monuments, des ouvrages ou des traces de ces combats.

Il est vrai que des vestiges de cette bataille du 22 août sont rares sur ce Champ de Bataille qui est situé pratiquement que dans les champs ou les villages. Le lendemain de la bataille, tous les villages étaient occupés par les Allemands.

Ce chemin de mémoire met en éveil la curiosité pour certain, un pèlerinage pour les familles à la recherche de l’histoire d’un aïeul, et la découverte d’une histoire méconnu de la Bataille des Frontières ou de l’occupation.




 TOURISME DE MEMOIRE
« ÇA  TOMBE  COMME  A  GRAVELOTTE »
Le mercredi 27 Mai l’Association A.PA.CO a organisé la visite du musée de la guerre de
1870 et de l’annexion à Gravelotte, en compagnie du Club Perce-Neige et de l’A.M.C.
Ce sont 44 personnes qui sont entrés dans l’histoire d’une partie du Pays-Haut, en
découvrant les effets de cette guerre, qui, par la défaite française, a eu comme conséquence
directe la proclamation de l’Empire allemand et l’annexion de l’Alsace et d’une partie de la
Lorraine à l’Allemagne.
Ouvert en 2014, le musée est le seul à se consacrer entièrement à l’histoire restée longtemps
méconnue de la guerre de 1870 et à la vie pendant l’annexion, ainsi que les tensions à
l’approche de la première guerre mondiale.
Dans une architecture et une muséographie innovantes, le
parcours est à la fois esthétique, pédagogique et interactif. Il est
enrichi par des collections franco-allemandes exceptionnelles.
Tout ce petit monde s’est retrouvé à Fillières pour un goûter qui a
ponctué cet après-midi qui, de l’avis des participants a  "passé trop vite" !



Hubert pose devant l’uniforme similaire à
celui du 8ème Régiment de Zouaves de son père