Municipalité

Associations & Artistes

Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Associations

Artistes Peintres

Revue de Presse CCAL - 2018-06


 

Qui veut des « soufflantes » ?

A Longlaville, la halle des soufflantes a été mise en vente par la société Tontarelli. La question du rachat de ce vestige de la sidérurgie fait débat dans l’agglomération. Elle oppose notamment le maire au président de l’intercommunalité.

christian-aries-president-de-la-communaute-d-agglomeration-de-longwy-entre-le-rachat-de-la-halle-des-soufflantes-et-sa-transformation-en-musee-de-la-siderurgie-salle-de-spectacle-ou-autre-il-faut-en-mesurer-le-.jpg
On ne peut pas laisser le bâtiment comme ça  ! Notre mission c’est aussi de préserver le patrimoine… » Jean-Marc Duriez n’en démord pas. Le 31 mai, le maire de Longlaville a plaidé la cause de la halle des soufflantes en conseil d’agglomération de Longwy (CAL).

Ce vestige des aciéries du bassin a récemment été mis en vente par son propriétaire, la société italienne Tontarelli. Le PDG, Sergio Tontarelli, a décidé de rapatrier son stock longlavillois de produits finis sur le site de Bascharage, au Grand-Duché.

Le président de la CAL, Christian Ariès, n’a pas apprécié la manière dont il a appris la nouvelle… « L’entreprise quitte notre territoire. Et j’en ai été averti le jour où elle avait déjà créé de nouvelles structures à Luxembourg », a assuré l’élu en séance.

« Pour la demande de rachat telle qu’elle est formulée par l’entreprise, aujourd’hui c’est non !  Mais si la proposition de la commune de Longlaville, c’est d’acheter le bâtiment et que l’agglomération l’accompagne, c’est d’accord… » Une réponse « lapidaire et humoristique » pour Jean-Marc Duriez, voire « improbable »…

« Bâtiment exceptionnel »

L’argument du premier magistrat longlavillois était, et demeure le même : « Si on ne bouge pas, dans les trois à quatre ans, on retrouvera les soufflantes à l’état de friche, comme l’hôtel Saint-Martin . » En face, le patron de l’agglomération « ne souhaite pas qu’on aborde le dossier sous sa dimension affective ». L’un et l’autre se rejoignent pourtant sur le fait que la halle est « un bâtiment exceptionnel ».

Les divergences pointent ensuite… « Il y a plein de possibilités, mais en attendant, il faut préserver le lieu », martèle Jean-Marc Duriez. Et donc le racheter. Au fond, la véritable friction repose sur l’identité de celui qui paiera cette note. Christian Ariès estime que « si demain, une entreprise veut acquérir la halle, la conserver et la valoriser, ce sera aussi bien ».

« Un coût de 1,5 M€ en gros »

Parlons gros sous alors… « Le prix demandé est assez élevé. Ce qui se comprend vu la taille du bâtiment, sa surface, son état général… » Cela étant, Christian Ariès se refuse pour l’heure à rendre publique la proposition de la société Tontarelli. Jean-Marc Duriez a moins de pudeur :  il évoque « un coût de 1,5 M€, en gros . A l’origine, mon objectif était de savoir si le président de l’agglomération était disposé à ce rachat. Ou si on pouvait, au minimum, organiser un tour de table pour trouver des partenaires ». De passage à Paris le 6 juin, le maire en a profité pour poser cette même question à un autre président. Celui de la région Grand Est, Jean Rottner. Pour l’heure, l’interrogation demeure : qui veut des « soufflantes » ?

Agglomération de Longwy : 5 M€ d’investissement en deux ans pour le traitement et stockage des boues


cette-annee-l-aire-de-stockage-des-boues-de-la-station-d-epuration-a-frensois-la-montagne-beneficie-d-une-enveloppe-budgetaire-pour-son-amelioration-mais-ces-travaux-inquietent-desormais-les-elus-de-cosnes-et-rom.jpg

Jusqu’en 2019, l’Agglomération de Longwy va mettre l’accent sur le traitement et le stockage des boues. 5 M€ devraient être investis pour améliorer la station d’épuration de Longwy et son aire de stockage, à Fresnois-la-Montagne.

Non, Fresnois-la-Montagne ne fait pas partie de la Communauté d’agglomération de Longwy (CAL). Mais l’intercommunalité y occupe un terrain, objet de bien des attentions lors du dernier conseil communautaire…

Le lieu est désigné sous le nom d’aire du Pas Bayard. Il correspond à l’adresse d’un équipement de stockage des boues traitées à la station d’épuration de Longwy (3 000 tonnes par an), avant leur valorisation agricole.

Des murs et un toit pour la plateforme

Aujourd’hui, l’intercommunalité souhaite en accroître la capacité. « Les travaux portent notamment sur le confortement, le rehaussement ou, lorsqu’ils n’existent pas, la création de murs pour la plateforme de stockage […] Ce chantier doit permettre à la collectivité de stocker jusqu’à dix mois de production, exigence rappelée par la police de l’eau », détaille le vice-président Jacques Marteau.

La mise en place d’un toit figure au programme, qui coûtera plus de 2 millions d’euros hors taxes. La note comprend également des travaux d’amélioration de la station d’épuration (Step) longovicienne, comme l’installation de filtres limitant la présence de sable dans les boues.

Le président de la CAL, Christian Ariès, songe au grand âge de cette Step, « plus de 24 ans ». Du coup, il voit encore plus loin : « 3 M€ HT seront encore investis dans la rénovation de la filière boues en 2019. Soit 5 M€ en deux exercices. »

Cosnes-et-Romain fait la moue…

Seulement, pour le maire de Cosnes-et-Romain, la CAL va trop vite en besogne… Cédric Aceti invite « à attendre un peu avant de lancer le marché de travaux. La source de captage du réseau d’eau de notre commune se situe à proximité. Nous n’avons rien contre le stockage des boues au Pas Bayard, mais nous voulons une évaluation  des risques de pollution. »

« Pas de report des travaux »

Qu’en dit Christian Ariès ? « D’accord pour les demandes de précisions quant à vos craintes, mais pas pour un report des travaux . » Cela étant, le patron de l’agglo se veut rassurant : « Quand on table sur des travaux à partir du 1er  octobre, on est optimiste. Ce sera plutôt novembre… D’ici là, on aura largement le temps de trouver les réponses à vos questions. » Coup sur coup, le Longovicien est appuyé par deux autres délégués. Jacques Marteau, d’abord, assure qu’il « n’y a pas de risque de pollution. Au contraire, on est là sur des travaux d’amélioration de la sécurité autour du stock ! »

Vice-président aux travaux, Jean Huard enfonce le clou : « Je serais étonné qu’aucune étude sur les risques de pollution n’ait été menée avant la création de l’équipement… » Ces voix s’élèvent… sans convaincre le maire de Cosnes-et-Romain.

À l’heure du vote, trois mains se lèvent contre le lancement du marché de travaux. La délibération récolte aussi une abstention. Ce qui n’empêche pas la rénovation du Pas Bayard de se mettre en marche.


Agglomération de Longwy : la venue de l'enseigne Cultura fait débat à l'interco

L’opposition autour du projet d’une enseigne Cultura à Mont-Saint-Martin a été plus directe, jeudi lors du conseil communautaire. Le débat a opposé Serge De Carli, maire de la ville, à Robert Rousseau, ex-libraire, élu à Longwy.


elu-longovicien-robert-rousseau-redoute-que-l-installation-d-un-cultura-a-mont-saint-martin-provoque-ensuite-la-creation-d-un-espace-culturel-leclerc-autant-de-concurrents-pour-les-petits-libraires-independants.jpg

Trente-cinq points à l’ordre du jour. Deux heures de débat. Le maire de Mont-Saint-Martin, Serge De Carli, a quand même senti le besoin d’en rajouter, jeudi soir, lors du conseil de la Communauté d’agglomération de Longwy. Avec une information qui allait mettre le feu aux poudres, une mèche nommée Cultura… L’enseigne, spécialisée dans la commercialisation de biens et loisirs culturels et créatifs, envisage de s’installer sur un terrain à proximité du McDonald’s saint-martinois. Au cœur d’un nouveau pôle de six enseignes porté par le groupe Immochan.

11 voix sur 11

Le projet a fait un nouveau pas vers sa concrétisation, à en croire Serge De Carli. « Le 24 avril, 11 voix ont donné leur accord lors de la Commission départementale d’aménagement commercial… sur 11 votants ! C’est une chose rarissime. Cela signifie que le dossier a été bien préparé  », se félicite-t-il. Au cas où les opposants au dossier ne se seraient pas encore sentis visés, il enchaîne : « Si Cultura ne se fait pas là, il se fera plus loin, mais il se fera ! Sur le risque de concurrence déloyale avec les librairies, faites-moi confiance pour négocier un partenariat ! »

Un espace Leclerc ensuite ?

Tassé dans son siège, Robert Rousseau a bien reçu le message. En avril, le conseiller municipal longovicien avait été le premier à tirer publiquement la sonnette d’alarme sur les conséquences pour les petits commerces de cette installation. Ce n’est pas que l’ancien gérant de la librairie Virgule doute de la bonne foi du maire de Mont-Saint-Martin, mais il croit à l’existence de forces supérieures… « Après la mise en place d’un Cultura, demain, Leclerc ouvrira son propre espace culturel. C’est le cas à chaque fois  que ces deux enseignes sont en présence », prévient Robert Rousseau. Il redoute que les indépendants soient pris entre les feux des deux mastodontes.

Et aussi que d’autres acteurs locaux y perdent leurs plumes : « Aujourd’hui, les grandes enseignes exercent un quasi-monopole dans le domaine de la culture. Vous n’y trouvez que de la littérature de masse. Les petites maisons d’édition poil à gratter n’y ont plus leur place ! » Côté poil à gratter, Robert Rousseau a assuré son quota.

Épilogue

Le président de la Communauté d’agglomération de Longwy, Christian Aries, précipite l’épilogue de la discussion. Nota bene :  le 24 avril à Nancy, le patron de la CAL a fait partie des onze voix ayant validé le projet.

Prochaine étape : la Commission nationale d’aménagement commercial. Le dossier Cultura devrait y passer avant fin septembre. « Il s’agit, dans ce cas-ci, de la procédure normale. Ce n’est pas du tout lié à la demande d’un élu », surligne Christian Aries.

Le chapitre se referme, mais certainement pas le débat.


Date de création : 03/06/2018 @ 10:43
Dernière modification : 10/06/2018 @ 12:23
Catégorie : Revue de Presse CCAL
Page lue 46 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Images au hasard...

Fête de la Sorcière 2007

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
© Skin - Création VracInfo  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^