Municipalité

Associations & Artistes

Fête de la Sorcière - Comité des Fêtes

Associations

Artistes Peintres

Revue de Presse CCAL - 2018-02


 

Une nouvelle zone commerciale à Mont-Saint-Martin

Lors du dernier conseil communautaire, la création d’une nouvelle zone d’activité commerciale à Mont-Saint-Martin a été votée. Celle-ci devrait comprendre six enseignes et sera située rue Jean-Jaures, juste avant le rond-point menant vers l’avenue de l’Europe.


les-nouvelles-enseignes-seront-implantees-de-part-et-d-autre-de-la-rue-jean-jaures-en-particulier-sur-l-ancien-site-eurovia-au-sud-d-auchan-photo-rene-bych-1517331687.jpg

A l’origine, le pôle européen de développement devait permettre de réindustrialiser le bassin de Longwy, suite à l’arrêt de l’activité sidérurgique. Mais à part l’épisode désastreux de Daewoo (lire RL du 24/01), fort est de constater que très peu d’activités industrielles s’y sont implantées. En revanche, les activités commerciales s’y sont multipliées. Et ce n’est pas fini puisque le groupe Les Arches a proposé d’acheter 35 000 m² de terrain appartenant à la communauté d’agglomération de Longwy (CAL) sur le ban de la commune de Mont-Saint-Martin. Plus précisément le long de la rue Jean-Jaures avant le rond-point menant à l’avenue de l’Europe, sur l’ancien site d’Eurovia.

« Champion d’Europe des zones commerciales »

Christian Aries, président de la CAL, a fait savoir que ce projet devrait permettre « la création d’une cinquantaine d’emplois ». Et qu’une partie des revenus de la vente des terrains (environ 400 000 €) serait consacrée « à la revalorisation des centres-villes ».

« Nous avons une excellente agence d’urbanisme qui a montré que, dans un rayon de 40 km, nous possédons la plus grande densité de grandes surfaces d’Europe. Il va falloir s’interroger sur l’arrêt de ce type de développement qui est une hérésie. La grande distribution ne crée pas d’emplois mais en fait perdre. Et ceux proposés sont des postes précaires, surtout occupés par des femmes en situation difficile », observe Jean-Marc Duriez (Longlaville). Jean-Marc Fournel (Longwy) abonde dans ce sens : « Il est nécessaire d’avoir une réflexion plus globale. Le nombre d’activités commerciales en périphérie de la ville atteint le seuil de l’intolérable et entraîne des fermetures de commerces en centre-ville. Nous allons nous retrouver avec une redondance de cinq enseignes (boulangeries industrielles, NDLR) dans un rayon d’un kilomètre ». Et Gérard Allieri (Lexy) d’enfoncer le clou : « Il est grand temps de se réapproprier les friches pour de l’artisanat ou de l’industrie ».

Un projet de deux ans

Serge De Carli (Mont-Saint-Martin) explique le projet : « Nous travaillons sur ce sujet depuis deux ans. Concernant l’exode industriel, heureusement que nous avons les structures commerciales même si les salaires sont moins bons. La désertification des centres-villes est un fait. À Mont-Saint-Martin, nous avons une friche commerciale en plein centre-ville. Et ces installations vont donner des taxes et donc de l’argent pour la CAL ». « Le coup était parti. Il faut l’assumer, mais il faudrait que ce soit le dernier. Les 400 000 € pour les centres-villes sont un acte fort », relève de son côté Francis Herbays (Fillières).

« Être logique dans le développement économique »

Arguments qui ne convainquent pas Robert Rousseau (Longwy) : « Le coup n’est pas encore parti puisqu’il n’a pas été voté. Nous risquons les fermetures de l’ensemble des commerces du centre-ville. À l’heure actuelle, les personnes qui voudraient investir ne peuvent le faire car elles ne savent pas ce que cela entraînera. Je veux connaître le nom des enseignes qui seront installées ». Il est rejoint par Martine Etienne (Longwy) : « A Longwy-Bas, quand Aldi partira, il n’y aura plus de commerce pour faire ses courses à pied ».

« À Mont-Saint-Martin, Lidl a fermé et nous avons 4 500 habitants sans commerce de proximité », note Serge De Carli. « Nous devons définir une démarche et essayer d’être logique dans le développement économique. Il y a des terrains à valoriser et nous devons peser sur le choix des enseignes. Nous appuyons Longwy dans la revalorisation du territoire. 400 000 €, c’est peu, mais si d’autres mettent de l’argent. C’est une mesure cadre là », note Christian Aries.

Au final, 4 personnes votent contre et 6 s’abstiennent, sur 46.


Date de création : 04/02/2018 @ 11:49
Dernière modification : 04/02/2018 @ 11:49
Catégorie : Revue de Presse CCAL
Page lue 51 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Images au hasard...

Fête de la Sorcière 2008

Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
© Skin - Création VracInfo  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^